FAQ Couches Lavables

Quelles couches choisir ?


Nous proposons trois types de couches en tissu différents.

  • Les couches Taille unique – la solution la moins coûteuse
  • Les couches Tout-en-un – la solution la plus simple
  • Le système « 2 parties » – la solution la plus souple d’utilisation


L’UTILISATION DES COUCHES TAILLE UNIQUE

Nos couches Taille unique grandissent avec l’enfant, en s’adaptant à son corps au fil des mois jusqu’à ce qu’il devienne propre. Cette couche-culotte est munie sur l’avant de boutons qui permettent d’en ajuster la taille à mesure que l’enfant grandit.
Le système est composé d’une partie extérieure étanche (la culotte) et de deux inserts que l’on fixe à la culotte. Les inserts sont vendus par lots de deux et existent en deux tailles. La première, prévue pour les tout-petits, sera remplacée par la seconde dès que nécessaire. Il est possible d’utiliser les deux inserts simultanément pour renforcer encore la capacité d’absorption. La culotte peut être réutilisée lors de 2 à 4 changes (un rapide rinçage suffit le plus souvent), avant d’être lavée en machine. Les inserts sont lavés après chaque utilisation.

Quelle est la quantité de couches nécessaire ?

Pour l’ensemble de la période durant laquelle l’enfant porte des couches, vous aurez besoin de 6 à 8 couches Taille unique et d’environ 18 sets supplémentaires d’inserts. Ce calcul correspond à 8 changes par jour et une lessive tous les 3 jours.


L’UTILISATION DES COUCHES TOUT-EN-UN

La couche Tout-en-un est un système de change moderne et simple, intelligemment conçu, qui s’adapte parfaitement au corps de l’enfant et enserre en douceur le tour des cuisses en empêchant les fuites. Ces couches existent en quatre tailles. Deux inserts sont cousus à l’intérieur de la culotte, ce qui évite l’usage des inserts interchangeables. Ce système, le plus proche des couches à usage unique par sa simplicité de conception, est parfait pour les utilisateurs débutants ou les enfants qui fréquentent la crèche.
Le tissu qui se trouve au contact de la peau est proposé en deux versions : micropolaire ou coton biologique. La fermeture velcro permet d’adapter la couche au corps du bébé de la manière la plus confortable.

Quelle est la quantité de couches nécessaire ?

Pour 8 changes par jour et une lessive tous les 3 jours, vous aurez besoin de 24 couches de chaque taille. Pour un grand bébé, vous pourrez aussi avoir besoin d’inserts supplémentaires à utiliser la nuit.
L’UTILISATION DU SYSTÈME EN 2 PARTIES

Il s’agit de couches adaptées à la taille de l’enfant. La taille la plus petite que nous proposons, particulièrement souple et coquette, est le type de couche en tissu le plus approprié pour un nouveau-né. Le système s’ajuste sur le ventre au moyen d’une fermeture velcro.
Un insert absorbant est ajouté à l’intérieur de la culotte : couche en tissu éponge préformée ou lange. On veillera à ce que cet insert tienne bien en place et qu’il ne dépasse de la culotte ni sur le ventre, ni sur le tour des cuisses. Les inserts sales seront lavés, tandis que la culotte pourra servir pour 2 à 4 changes avant de passer à la lessive.
Les couches en tissu éponge

La couche préformée en tissu éponge se présente sous la forme ordinaire d’une couche en tissu. En coton-éponge biologique, elle se fixe au moyen de boutons-pression. La culotte s’ajuste ensuite par-dessus la couche. Pour un bébé tout petit, on pourra replier le bord arrière de la couche pour la raccourcir. Il est possible d’adapter le niveau d’absorption souhaité en repliant la couche. Dans le cas d’un garçon, on placera la partie pliée en deux vers l’avant. Pour une fille, le mieux est en général de prévoir une absorption renforcée au milieu de la couche.

Les langes

Il s’agit de pièces de tissu carrées que l’on peut plier de différentes manières. Les langes peuvent aussi être utilisés à l’intérieur des couches en tissu-éponge préformées.

La culotte de protection

La culotte, ajustée par-dessus la couche elle-même, protège les vêtements du bébé. Il n’est nécessaire de la changer que si elle est salie ou humide.

La couche en tissu-éponge

Couche en tissu-éponge à utiliser pour une absorption renforcée quand le volume d’urine devient plus important. Cette couche est remplacée lors de chaque change.

L’insert à usage unique

Un insert à usage unique qui simplifie le change lorsque la couche est sale. Biodégradable/compostable, il peut être utilisé en association avec tous les types de couches que nous proposons.

Les inserts « Bien au sec »

Un insert à utiliser, par exemple, si le bébé a les fesses rouges. Placé au plus près de la peau, il fait barrière à l’humidité tout en tenant le bébé au sec.


Quels achats ?

Choisissez la bonne taille de culotte et de couches en fonction du poids de l’enfant. Pour un usage quotidien, vous aurez besoin de 24 couches en tissu et de 3 à 5 culottes. En choisissant différents modèles de culottes, vous pourrez plus aisément trouver celle qui convient le mieux à votre enfant. Et l’économie sera conséquente !

LE LAVAGE

Le change

Les couches utilisées seront rincées à l’eau froide et bien essorées, puis laissées en attente, à-demi humides, dans un seau. Inutile d’ajouter de l’eau ni quoi que ce soit d’autre. Les couches pourront rester en l’état pendant 3 jours maximum.

Le lavage

Les couches et les culottes se lavent d’ordinaire à 60°, avec une lessive sans zéolithe. Pour des couches ultra-propres, vous pourrez au besoin augmenter votre température de lavage à 90°. Fermez les velcros des culottes et couches Tout-en-un, et évitez de les rouvrir avant séchage parfait, afin de ne pas les user.

Le séchage

Le mieux est de faire sécher à l’air libre les couches en tissu et les culottes. On peut aussi utiliser le sèche-linge, mais le tissu sera plus vite usé. Si vous optez tout de même pour cette solution, réglez votre sèche-linge sur une température basse.

Les produits de rinçage

Les produits de rinçage sont à bannir : ils laissent sur la surface extérieure du tissu une pellicule qui nuit nettement à sa capacité d’absorption. Vous pourrez remplacer ces produits par une solution plus naturelle : une goutte de vinaigre dans l’eau de rinçage.

Les produits blanchissants

Il est préférable de ne pas utiliser de produits blanchissants pour les culottes. En revanche, vous pourrez vous en servir, si nécessaire pour les couches en tissu.

Les couches neuves

Les couches en tissu doivent être lavés avant la première utilisation, ce qui augmente leur capacité d’absorption.

Les culottes, par contre, peuvent être utilisées directement après achat.

 

 

Téléchargez nos conseils de lavage (fichier PDF)

CONSEILS DE LAVAGE

  1. Les couches utilisées seront rincées à l’eau froide et bien essorées.
    Le petit truc : lavez la couche à l’aide d’une douchette directement dans la cuvette des toilettes. Si vous n’avez pas de douche à proximité directe des toilettes, vous pourrez rincer la couche dans un seau placé dans la douche ou la baignoire.
  2. Laissez les couches à-demi humides en attente dans un seau. Inutile d’ajouter de l’eau ni quoi que ce soit d’autre. Les couches pourront rester en l’état pendant 3 jours maximum.
  3. Les couches et les culottes se lavent d’ordinaire à 60°. Pour des couches ultra-propres, vous pourrez au besoin augmenter votre température de lavage à 90°. Fermez les velcros des culottes et couches Tout-en-un. Le petit truc : lavez les couches avec le reste de votre linge.
  4. Le mieux est de faire sécher à l’air libre les couches en tissu et les culottes. On peut aussi utiliser le sèche-linge à basse température, mais le tissu sera plus vite usé. Ne faites jamais sécher un article ImseVimse renfermant du PUL sur un radiateur ou un porte-serviettes séchant. La couche de polyester ne supporterait pas la chaleur directe, et le polyuréthane laminé risquerait de fondre. Quelques trucs : Si vous utilisez des couches pliables, pliez-les dès qu’elles sont sèches, le change en sera facilité.
  5. Les couches en tissu, les coussinets d’allaitement et les serviettes hygiéniques en tissu doivent être lavés avant la première utilisation, ce qui augmente leur capacité d’absorption. Les culottes peuvent être utilisées directement, sans lavage préalable.
  6. Les produits de lavage

Nous recommandons d’utiliser une lessive écologique, sans zéolithes. Les zéolithes sont des particules d’aluminium qui sont susceptibles d’altérer la matière des culottes et usent inutilement tous les textiles.

Les produits de rinçage sont à bannir : ils laissent sur la surface extérieure du tissu une pellicule qui nuit nettement à sa capacité d’absorption.

N’utilisez pas de produits blanchissants pour les culottes. En revanche, vous pouvez vous en servir de temps en temps, au besoin, pour éliminer certaines taches sur les couches.

 

EXPLICATION DES SYMBOLES D’ENTRETIEN

 

 

Lavage à 30° maximum
Séchage suspendu à l’air libre
Pas de sèche-linge
Sèche-linge à basse température
Pas de blanchissage au chlore

 

 

QUESTIONS & RÉPONSES

QUELLES COUCHES CHOISIR ?

ImseVimse propose trois types de couches en tissu : les couches Taille-unique, le Tout-en-un ou la combinaison « couche + culotte ». Vous pouvez choisir le type qui vous convient le mieux, ou alterner entre les différents systèmes en fonction de vos besoins et de vos activités.

 

QUELLE TAILLE DE CULOTTE ET QUEL TYPE D’INSERT ?

Choisissez la taille de la culotte selon le poids de l’enfant. N’oubliez pas qu’une culotte de la taille supérieure pourra être utile pour la nuit, afin de pouvoir y glisser un insert supplémentaire ou une double couche.

 

QUEL TYPE DE COUCHE EST LE MOINS NOCIF POUR L’ENVIRONNEMENT ?

Le nombre de couches utilisé en moyenne pour un enfant est de 6000. Ceci représente, par enfant, 1050 kg de matière qui mettront plusieurs centaines d’années à se dégrader dans la nature. Avec leurs 420 millions de couches par an, les petits Suédois remplissent à eux seuls 14 000 camions-poubelles. Les couches en tissu, quant à elles, nécessitent 4,8 kg de tissu, qui pourront en outre être recyclés ! Le marché d’occasion des couches en tissu est florissant. Il existe différents groupes d’internautes, par exemple sur Facebook, qui permettent de revendre les couches dont on n’a plus besoin, ou d’en acheter de nouvelles. Une pratique aussi favorable à l’environnement qu’intéressante côté porte-monnaie !

Des enfants plus vite propres
La plupart des enfants porteurs de couches en tissu deviennent propres beaucoup plus rapidement que ceux qui portent des couches jetables. Logiquement, plus la période d’utilisation est courte, moins le nombre de couches est important, ce qui, en soi, représente aussi une économie. Sans même parler de l’environnement !
Combien coûtent les couches en tissu ?

La question du coût dépend bien entendu du type de couche en tissu ou à usage unique utilisé. La solution la plus avantageuse est celle de la culotte SOFT et des langes. Le prix approximatif pour toute la période d’utilisation des couches est d’environ 280 € !
Si l’on opte pour les couches Taille-unique la somme se monte à environ390 € (calcul correspondant à 4 sets de démarrage). Dans le cas où choisiriez d’utiliser la solution Tout-en-un en permanence, le coût total se monterait à 1400 €. Sachant qu’il existe un marché d’occasion bien achalandé, qui permet de récupérer aisément une part de l’investissement en revendant les couches devenues inutiles, le coût effectif des couches en tissu peut s’avérer encore inférieur à celui indiqué.
La somme correspondante dépensée pour des couches jetables peut atteindre 1700 €, selon la marque choisie.
Tous les prix figurant ici ont été calculés à partir du prix couramment pratiqué pour les produits concernés.

 

Pourquoi la solution Tout-en-un revient-elle à beaucoup plus cher que les couches Taille-unique ?

Si vous limitez votre comparaison aux couches Tout-en-un et Taille-unique : le Tout-en-un est moins chez à l’unité, mais le coût pour la période d’utilisation entière est plus important, puisque vous devrez acheter de nouvelles couches à mesure de la croissance de l’enfant. Le système Taille-unique se compose d’une culotte et de couches à insérer à l’intérieur. La culotte peut être utilisée de 2 à 4 fois avant lavage. Si vous utilisez le système Taille-unique et faites une lessive tous les 3 jours, vous aurez besoin d’environ 6 à 8 couches et de 18 sets d’inserts supplémentaires pour toute la période d’utilisation, contre 72 couches si vous optez pour le Tout-en-un.

 

Pourquoi choisir le système Taille-unique ?

Vous êtes actuellement utilisateur de couches jetables plastifiées, mais souhaitez faire un geste pour l’environnement, tout en veillant à l’hygiène, à la santé et au bien-être de votre enfant – et en réalisant une économie ? Essayez donc notre système Taille-unique. Sa particularité : c’est un produit « évolutif ». En d’autres termes, une seule et même couche peut servir quasiment jusqu’à ce que l’enfant soit propre. Sa forme s’adapte au corps, au moyen de boutons-pression et de rubans velcro, qui permettent de l’ajuster comme il convient à mesure de la croissance du bébé.

Le système Taille-unique est-il antiécologique ?

De nouveaux produits écologiques sont récemment apparus sur le marché, moins coûteux que ceux disponibles auparavant. Notre nouveau système Taille-unique est satisfaisant au plan écologique, dans la mesure où il répond aux exigences en termes de durabilité qui sont désormais celles des clients conscients des paramètres environnementaux. Les inserts sont réalisés en fibre de bambou et en coton de culture conventionnelle. Le bambou présente une capacité d’absorption plus élevée que le coton, et le mélange des deux matières permet d’obtenir un textile doux et résistant à l’usure.

Laver des couches : est-ce écologique ?

Oui : contenez-vous de laver les couches à 60 ou 90°, et laissez-les sécher à l’air libre. Vous économiserez de la lessive et de l’électricité en les lavant avec le reste de votre linge.

Quel type de couche est le meilleur pour l’enfant ?

La texture douce et aérée des couches en coton pur ou mélangé est la plus appropriée qui soit pour être mise au contact d’une peau de bébé. Et comparée aux couches en tissu utilisées au fil des millénaires, la pratique des couches jetables n’existe que depuis peu de temps.

Comment s’y prendre pour qu’une couche en tissu soit bien étanche ?

Changez votre bébé souvent, c’est la meilleure solution pour qu’il se sente bien. Qui aurait plaisir à trimballer une couche mouillée sur son postérieur ? Le bébé peut avoir besoin qu’on le change environ toutes les heures et demie. Si le volume d’urine est abondant, ou si l’enfant dort longtemps, vous pourrez doubler la couche d’un insert supplémentaire.

Choisissez la taille des couches, de la culotte ou du Tout-en-un selon le poids de l’enfant. Si vous optez pour les couches Taille-unique, vous ajusterez leur taille au moyen des boutons-pression. Les couches en tissu doivent toujours se trouver totalement enfermées à l’intérieur de la culotte de protection.

Fermez les velcros/boutons-pression de manière à ce que la culotte tienne en place, et veillez à ce que les élastiques soient bien serrés autour des cuisses et du ventre. Une couche en tissu ne s’ajuste pas exactement comme une couche jetable. Elle doit être placée légèrement au-dessous du ventre, et il est important que les goussets enserrant les cuisses soient remontés jusqu’à l’aine, à peu près comme pour une culotte ordinaire.

Le lessivage des couches et inserts
Il peut parfois arriver que les couches en tissu absorbent moins bien et laissent passer quelques fuites. Ceci peut se produire pour des couches qui ont été laissées de côté, Ou si des restes de lessive sont restés accrochés au tissu. Si vous utilisez des crèmes lors du change, elles peuvent aussi avoir pour effet de « boucher » la trame de la couche. L’eau calcaire peut, dans certains cas, être responsable du même phénomène, et réduire la capacité d’absorption du tissu.
Pour éliminer ces restes de lessive ou ces dépôts de calcaire, vous pourrez faire bouillir les couches dans une casserole. Laissez bouiller pendant 30 minutes. Si une pellicule est visible à la surface de l’eau, recommencez jusqu’à ce que l’eau soit claire.
Pour éliminer les dépôts de crème, frottez la couche avec une goutte de produit-vaisselle. Lavez ensuite la couche à la machine, sans lessive.
L’utilisation des crèmes de change
Les crèmes, quelle que soit leur marque, sont susceptibles d’obturer la trame des couches et de nuire à leur capacité d’absorption. Si vous en utilisez, faites-la bien pénétrer avant de remettre une couche propre.  Une autre astuce consiste à placer un insert à usage unique entre la peau et la couche, pour éviter que la crème ne se mêle au tissu.

Si votre bébé se réveille la nuit quand sa couche est mouillée

Essayez les inserts « Bien au sec ». Ils font barrage à l’humidité et gardent la peau du bébé bien sèche.

En cas de réaction cutanée

Si vous venez de passer des couches jetables à celles en tissu, quelques jours peuvent être nécessaires pour que la peau du bébé s’accoutume à ce nouvel environnement. La quasi-totalité des couches à usage unique renferment des polymères superabsorbants. Il s’agit de substances qui absorbent très efficacement l’humidité, y compris l’humidité naturelle de la peau, ce qui peut aussi engendrer diverses formes d’érythème fessier.

À quelle fréquence changer les couches ?

Un nouveau-né urine de 15 à 20 fois par 24 heures. Que vous optiez pour des couches en tissu ou à usage unique, il est conseillé de les changer souvent, pour ménager l’épiderme du bébé. Nous recommandons un minimum de 8 changes par jour, mais ce chiffre n’a qu’une valeur indicative qui varie naturellement

Les couches en tissu représentent-elles un surcroît de travail ?

Oui. Inutile de se le dissimuler : le passage aux couches en tissu entraîne un certain supplément de travail par rapport à l’utilisation des couches jetables, mais il s’avère, le plus souvent, moins prenant qu’on ne l’imaginait.
Changer un bébé, quel que soit le type de couche utilisé, est une nécessité incontournable. Au lieu de jeter directement les couches après une seule utilisation, vous aurez à les laver pour qu’elles puissent resservir d’une fois sur l’autre. Ce lavage pourra se faire avec le reste de votre linge. Les couches en tissu devront être changées un peu plus souvent, mais cette contrainte durera moins longtemps, puisque votre enfant deviendra propre plus rapidement. Autre avantage de taille : vous aurez en permanence votre réserve de couches à la maison.
À vous de trouver vos propres routines en la matière…

Mais au fait, combien de temps un enfant doit-il porter des couches ?

Au cours des 20 dernières années, la durée de « l’âge des couches » s’est allongée de manière conséquente.

En 1989, un enfant devenait propre à environ 2 ans.

En 2011, l’âge de la propreté était compris entre 3 et 7 ans.

Cet état de fait peut être lié à différents facteurs. Les couches à usage unique modernes, toujours pourvues d’une surface ultra-sèche, sont aujourd’hui disponibles pour des enfants pesant jusqu’à 30 kg. Or nos chères têtes blondes n’ont le plus souvent aucune envie spontanée d’en finir avec les couches jetables. Avec les couches en tissu, la propreté intervient plus tôt, habituellement avant 2 ans. Ceci s’explique simplement par le fait que les enfants sentent ce qui se passe, et prennent donc conscience du lien entre « l’envie de pipi » et la couche mouillée. Avec la solution tissu, l’âge des couches est à la fois mieux vécu et dure moins longtemps.

 

MYTHES & VÉRITÉS

UN MYTHE : les couches en tissu seraient chronophages…

La vérité : oui et non. Utiliser des couches en tissu suppose un peu plus de temps dans la mesure où il faut les laver et les faire sécher. En revanche, l’âge des couches dure moins longtemps, ce qui signifie que les couches à usage unique, en fin de compte, exigent plus de temps, puis qu’elles sont utilisées le plus souvent pendant une durée plus longue. Au bout d’environ deux ans, votre enfant sera propre. Mettre une couche à la machine ne prend que quelques minutes. Vous aurez toujours des couches en réserve à la maison. Comparez ces trois faits à la routine du change prolongée jusqu’à 4 ou 5 ans, et l’achat récurrent des gros paquets de couches jetables…

 

UN MYTHE : l’utilisation des couches en tissu serait compliquée…

La vérité : prêtes à l’usage, munies de boutons-pression et d’attaches velcro, les couches en tissu d’aujourd’hui sont d’un usage simple. Notre modèle Taille-unique convient pour toute la période d’utilisation des couches. Il suffit de veiller à la taille de la culotte, qui soit être adaptée au poids de l’enfant.

 

UN MYTHE : les lessives à n’en plus finir…

La vérité : soit vous laverez les couches séparément tous les trois jours, soit vous les mettrez à la machine avec le reste de votre linge, à votre rythme ordinaire. Dans une maison où grandissent de jeunes enfants, que l’on utilise ou non des couches en tissu, les montagnes de linge accélèrent inévitablement la cadence des lessives.

 

UN MYTHE : une pratique contraire aux principes d’hygiène…

La vérité : les couches en tissu sont parfaitement hygiéniques ! Un lavage à 60 ou 90 ° suffit à leur propreté. Nous avons vendu des couches ImseVimse à de nombreuses maternités. Avec la solution tissu, vous savez de quelle matière sont faites les couches que vous utilisez et quels composants elles renferment, alors qu’il est impossible de le savoir avec certitude pour des produits dont il n’est pas obligatoire d’indiquer la composition.

 

UN MYTHE : une lubie réservée aux bobos et aux radins…

La vérité : les couches en tissu s’utilisent désormais dans des familles en tous genres ! Leurs raisons ? Une meilleure santé, un meilleur environnement, une meilleure gestion de leur argent.

 

UN MYTHE : l’odeur…

La vérité : le rinçage des couches sales et une lessive tous les trois jours suffiront à faire mentir cette idée préconçue.

 

UN MYTHE : avec les couches en tissu, les bébés seraient engoncés…

La vérité : N’importe quelle couche entrave un tant soit peu les mouvements de l’enfant. Les couches en tissu d’aujourd’hui sont légères et souples, et accélèrent en outre l’évolution de l’enfant vers la propreté.